Guidae

Après plus de 5 ans d’accompagnement de groupes en France et à l’international, Eléonore Dangréaux crée l’association Sel Océan en 2007.

C’est alors la première association de guides de Loire Atlantique et c’est encore aujourd’hui la seule qui propose des circuits de randonnée complets dans le département au travers de Guidae.

Les premières balades telles que les phares en lumière ou l’apéro oiseaux voient le jour et donneront naissance en 2009 à l’agence Guidae actuelle.

L’association Sel Océan compta jusqu’à 3 salariés. L’agence Guidae emploie aujourd’hui jusqu’à 4 équivalents temps plein auxquels s’ajoutent jusqu’à 6 saisonniers en période estivale.

Eléonore, guide et fan de la Destination

Eléonore - Guidae

Bonjour Eléonore, tu diriges Guidae, une agence réceptive basée au Pouliguen. Peux-tu nous la présenter ?

Les premières visites ont été mises en place il y a environ  10 ans, au départ c’était une petite association. Peu à peu, on s’est développé. L’entreprise Guidae a 5 ans d’existence. On propose des balades pour les individuels, des journées pour les groupes et séminaires. On vient de mettre en place un service d’agence de voyage, également. Notre objectif est de pérenniser les postes existants. L’équipe se compose de 4 postes et demi à temps plein sur l’année. Pendant la haute saison, on monte à 8 ou 10 salariés. Nous proposons également un service de transport à la demande entre les lieux d’hébergement et la Presqu’île, les gares ou jusqu’à l’aéroport de Nantes

Comment t’est venue l’idée de créer Guidae ?

J’étais guide interprète. J’accueillais beaucoup de touristes américains et canadiens et en rentrant chez moi le soir, je trouvais dommage de ne rien faire pour les gens qui habitaient dans la région et qui vivaient là  à l’année.
C’est vrai, j’adore tellement ma région,  j’ai tissé du lien avec plein de monde d’univers différents mais qui ont la même passion pour notre territoire. L’idée de combiner tout cela  et de le mettre au profit des autres a germé dans mon esprit.

Visite découverte avec Guidae

Quel est le concept de Guidae ?

« Suivez le guide ! », c’est typiquement ce qu’on voit dans beaucoup d’endroit et ce qu’on ne veut pas faire.
Le touriste doit devenir acteur de ses vacances et donc de ses visites. On veut faire passer le message suivant : « Faites-nous confiance, on va vous faire rencontrer des gens vrais, des gens d’ici ».
Finalement, chaque visite est différente. Selon le guide, selon les gens qui suivent et font cette visite mais aussi selon la météo, selon le moment de la journée, ce n’est jamais la même chose. C’est une sorte de mayonnaise dont les ingrédients varient à chaque fois !

Quel regard portes-tu sur la Destination ?

Je suis complétement fan de ma région dans sa globalité. Un coucher de soleil dans les marais de Brière, je trouve cela magique ! Et le lever de soleil dans les marais salants, c’est tout simplement incroyable ! Et la côte, je ne m’en lasse pas…
Quand je vois les gens qui circulent en voiture du côté de Batz sur mer, je me dis qu’ils passent à côté de quelque chose de fantastique. S’ils prenaient davantage le temps d’être curieux, ils découvriraient juste derrière la route des jolis murets de pierre fleuris dans des petites ruelles. Ils contourneraient un petit tas de sel, croiseraient l’âne et les chèvres de monsieur X qu’on connait bien et arriveraient dans les marais salants, un lieu extraordinaire. Mais ils sont dans leur voiture, quel dommage !
Je pourrais aussi vous parler du traict du Croisic côté Pen Bron, le paysage et le ciel  sont différents à chaque fois ! Il y a tant d’endroits que j’affectionne ici…

D’où te vient cette passion pour les rencontres et le guidage ?

Quand il a fallu réfléchir à un métier et que j’ai découvert le métier de guide, je me suis tout de suite dit que c’était pour moi : Etre payer pour voyager et pour parler tout le temps, le top !
Bon, plus sérieusement, j’ai eu la chance d’avoir une grand-mère incroyable. Elle s’intéressait à tout,  de la culture à l’économie en passant par la démographie… A 8 ans, j’ai assisté à ma première conférence sur Rubens ! C’est elle qui m’a amenée à cette passion. C’est aussi grâce à elle que je suis devenue curieuse de tout.

Etre  guide, c’est quoi pour toi ?

Pour être guide, on peut apprendre par cœur plein de livre. Mais ce n’est pas ma conception du métier.  Selon moi, on est en quelque sorte des détectives de l’histoire, curieux de tout. On partage ensuite ce savoir avec les autres.
Une de mes missions est d’accompagner les étudiants à devenir guides, j’essaie de leur communiquer  ma passion et mon amour du métier. Il est important qu’ils se dirigent vers les sujets qui les intéressent le plus. C’est à cette condition qu’ils deviendront de bons guides. Chez Guidae,  chacun met son grain de sel dans la programmation des visites qu’il a choisi d’animer. Il y a ainsi tout le temps des nouveautés. Par exemple, Morgane est en train d’élaborer ses propres outils pour sa visite famille de demain.

Phares en lumière à Pornichet

Ta visite coup de cœur ?

Pour moi, ce serait la visite « Phares en lumière ». On aborde des sujets insoupçonnés. Peu de gens connaissent l’importance qu’avait la région pendant la période faste de la marine marchande entre le 16 et 19ème siècle. On voit leurs yeux étonnés !  De plus en plus de gens du coin participent à cette sortie. Leurs anecdotes viennent enrichir la balade. Un véritable échange se met en place.
On reparle aussi des choses magiques de la mer. Certes c’est un lieu de sport, on y pratique la planche à voile ou le catamaran mais c’est bien autre chose aussi, et là on touche à l’imaginaire. L’océan est un espace immense, un lieu qu’on aime et qu’on craint à la fois. On voit de la fascination dans les regards !
En prime, superbe coucher de soleil ! Quel moment de bonheur !

Comment fait-on pour réserver une de vos balades ?

C’est très simple. Il suffit de se renseigner auprès de l’accueil de son hébergement de vacances ou auprès de Guidae directement par téléphone ou sur notre site internet.  On peut aussi réserver dans certains offices de tourisme de la Destination.
En plus, pour le côté pratique, un minibus assure la navette entre votre lieu d’hébergement, les offices de tourisme et le lieu de départ de la balade.